© 1990-2018

Les chroniques XXIstes de mc

Per Aspera ad Astra

________________________________________
#1 Chose vue à bus Righi... Le passage d’une cliente éclaire en visite chez l’esprit entrepreneur… pantoufle de vair ou simple pantoufle de Gervaise… Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#2 Musardage à l’arrêt de bus Lire à tout propos semble dangereux… Un mot peut en cacher un autre, devenir explosif. Parfum de rose à l’essence… $oleil aux primevères… Saxifrage au feu de bois… N’importe quoi, mais joli travail d’intendance. Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#3 Pierre Avoire Une lunette utile entre Sion et Martigny entre brouillard et soleil Les Chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#4 Mais alors, où donc réside ce Monsieur Ash Palimpse? La "Royal Mail" informe l'expéditeur: addressee gone away Ash a bien résidé à cette adresse puisqu'il est parti... Bien que le doute soit une certitude! Le Pape François en visite à Genève... Conrad Weidt danse, Conrad Witz peint. Why not une chanson enUt Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#5 Léonidas Est mort après avoir. Tuer 300 ennemis. Léonidas mort est presque comme l'oeuvre de JL David C'était aux Thermopyles Pas le tableau. Les colonnes vides de soldat, les capitaines d'Orphelin Une vague écriture sur la plage de la mer Egée Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#6 Parfois les artistes sont des êtres épatants Ils révèlent avec leur geste leur tautologique pensée... Un artiste a simplement écrit par l'extrait le mot EAU sur des blocs de calcaire Dans une Sorne qu'il n'avait jamais vu si basse. ... Un petit oiseau s'est alors posé dans le milieu de cette félicité. Puis s'est envolé... L'eau de la Sorne à vau l'eau... Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#7 Aujourd'hui il manque de sucre, mais il y a Servigne et encore de la vigne... Les bonnes gens disent; on fait des confitures maison. Mi-figue, mi-raisin Que feront-ils quand il n'y aura plus de fruits, ni d'abeilles Ils écriront à leur ami Pierrot En rêvant d'avoir une simple plume... en regardant la lune Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#8 Larrey fût le grand chirurgien de Monsieur N La maison de sa mort se trouve encore à Brièvre, Près de Paris La grande Cruella, J'ai un ami polonais. Il s'appelle Georges. Conte Prysloswsky. Quand on descend à Warsovie, lui réside au Grand Hôtel Bristol Moi, je reste avec Adam à Praga, l'autre côté de la Vistule Ce même Monsieur Georges élève ses enfants dans la demeure du médecin de l'Empereur DéCédé C'est toujours à Brièvre Je suis bientôt là-bas, proche de la rue des petits Pères chère à KJH et des Invalides Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#9 C'est le 4 novembre aujourd'hui... On écrit Charles au pluriel, un Charles en cache toujours un autre Certain furent grands, d'autres chauves celui que je préfère Car les Charles ont des préférences... C'est le Grand artisan du Concile de Trente Archevêque de Milan Un jour.... en allant ailleurs, je passerai par Arona Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#10 Carl von Clausewitz et Sun Zi ont écrit des précis sur la guerre. Le premier contemporain de Monsieur N, voyant l'anéantissement de l'ennemi comme solution pour remporter la victoire Le jura a perdu Moutier par faiblesse et naïveté Et alors tant mieux. Maintenant c'est plus retour à Berne, Mais à Bâle. Néanmoins écoutons Sun Zi sur les raisons de cette humiliante défaite. "Toute campagne doit être réglée sur le semblant; feignez le désordre, ne manquez jamais d'offrir un appât à l'ennemi pour le leurrer, simulez l'infériorité pour encourager son arrogance, sachez attiser son courroux pour mieux le plonger dans la confusion: sa convoitise le lancera sur vous pour s'y briser... Les Jurassiens sont bons pour faire la noce Pour tout et rien Ils commencent tout et ne finissent rien... Berne le sait et ces Monsieurs également Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#11 L'économiste britannique William Stanley Jevons résumait très bien en 1866 cette question du charbon (qui peut s'expliquer à toutes les énergies fossiles) à "un choix historique entre une brève grandeur et une longue médiocrité" Tout est dit... on va retomber dans une plus grande et plus longue médiocrité dans la douleur, seul la résilience sera utile... tout le reste c'est du petit bavardage... Il va falloir le voir et pas pour le croire.... Non, je devrai aller m'acheter à crédit la belle Porsche Carrera 2 rouge et aller me foutre dans un arbre. Je n'ai pas envie de dire aux gosses d'aujourd'hui qu'ils n'auront plus de voiture, de téléphone que l'homme n'ira plus jamais sur la Lune... car même les avions ne voleront plus... et pour où... voir des catastrophes et des désastres que des centaines de millions de migrants fuiront comme la peste... Et de certain qui peste car on jette un papier par terre et de se faire tirer les oreilles pour des enfantillages... La politique sans pouvoir ne peut que promulguer des lois liberticides et imbéciles L'auteur du code civil fût un grand capitaine mais aussi un grand chef d'état lorsqu'il disait que les lois étaient faites pour les imbéciles et les gens sans imagination. Ce serait peut-être le moment de se réinventer... ou le choix d'Achille... Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#12 Chose vue à Courroux ou Au Patelin vers Bormes-les-Mimosats... un moniteur d'auto-école, s'arrêter sur le passage clouté de la Poste moteur allumé pour mettre à la boite une lettre, le timbré. moi de lui dire, belle exemplarité... en plus du panneau « travaux » à un mètre…. VIA FERRATA, VIA ALPINA, VIA SICURA, tous les chemins mènent à Rome et à l'échafaud. Quand, j'ai passé mon permis au XXème siècle... on nous disait déjà que c'était pas bien! En repartant, lui de me dire, j'habite la Capitale il y a jamais de place de parking devant les postes... Comme il ira bientôt à pied.... comme tous le monde Ce Monsieur est un magicien, il a trouvé la solution a un problème... Mais pas la panacée... Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#14 Gonzague de Reynold a écrit « Destin du Jura ». Petit, mon papa me racontait des histoires; Les Napoléon's & les Talleyrand-Fouché. Le rouge & le noir. L'Amour. La vie des manchots. Charlemagne. Ney, sa préférence. Les miennes Junot & Lannes. Je me réjouis de lire le nouveau Prix Goncourt. Les livres se RE-vivent.... c'est comme un Ogre, presque infini... Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#15 Le toréador meurt en habit de lumière. Le sang de la bête, comme la fine cyprine porte l'odeur de la poudre. Du feu des âmes mortes. A Madrid les femmes, lèvres rouges se ventent au courant de la girouette. Est l'arène. L'Ouest l'errant. Le signifer romain erre avec ces colifichets, broderies au fil d'or et de loup étêté en guise de couvre chef. Idem, Same the Goya. Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#16 On connait trois peintures de paysage de Théodore Géricault. RDLM, ex nihilo. Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#17 - Bonjour Monsieur Charles Harry Alfred Robert London Edward Samuel Frederick Robert Alfred Nellie Charles Olivier Isaac Samuel David Uncle Peter London Alfred Isaac Nellie - ... - ... - ... Au revoir Monsieur Charlie Hotel Alfa Romeo Lima Echo Sierra Foxtrot Romeo Alfa November Charlie Oscar India Sierra Delta Union Papa Lima Alfa India November A bientôt et au plaisir de vous revoir - De même et belle journée Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________
#18 Le Grand Charles Quint, fut empereur du Saint Empire Romain Germanique, fit des rois et des Princes. Las des Hommes et de leurs rêves imbéciles, il se retira en 1556 au Monastère de Yuste en Estrémadure. Charles Quint renonce au pouvoir temporel pour se consacrer au Salut de son âme. Au 6, de la Rue de Fürstenberg dans le 6eme arrondissement, un petit tableau représente le grand homme jouant de la musique sous l'oeil de sa servante. Peint par Eugène Delacroix, il se trouve dans l'appartement de l'artiste transformé en Musée. De là, par un escalier, en passant par un paisible jardin on accède à l'atelier. Un jour que je m'y trouvais... je fus témoin du meurtre d'un jeune artiste qui luttait avec un ange. L'atelier demeure l'atelier. Les chroniques XXIstes de mc
________________________________________